dernières news

Dark Tranquillity - Construct (nouvel album 2013)

   

















Dark Tranquillity a annoncé le titre, l'artwork et la tracklist du prochain album. Il se nomme Construct, sortira le 27 mai 2013 via Century Media.



Dark Tranquillity - Construct (2013)
1. For Broken Words
2. The Science Of Noise
3. Uniformity
4. The Silence In Between
5. Apathetic
6. What Only You Know
7. Endtime Hearts
8. State Of Trust
9. Weight Of The End
10. None Becoming









On the web
Facebook
Forum
Homepage
Myspace
Twitter
YouTube Channel

Mastercastle - On Fire (album détails) et Chains (official clip)




Les italiens de Mastercastle sortiront leur nouvel album On Fire le 19 avril prochain via Lion Music. Ils ont profité de l'occasion pour mettre en ligne la vidéo du titre Chains tiré du même album.



Mastercastle - On Fire (2013)
1. Silver Eyes
2. Chains
3. Platinum
4. Quicksilver
5. Gold Violet
6. The Final Battle (instrumental)
7. Leaden Roads
8. Titanium Wings
9. Almost A Fantasy (instrumental)










PreOrder your copy here!
http://lionmusic.com/cd/onfire.htm

 Line-up:
Giorgia Gueglio
Pier Gonella
Steve Vawamas
John Macaluso
www.facebook.com/mastercastleband

Attacker - Giants of Canaan (2013) Review



Attacker - Giants of Canaan (2013) Artwork by Jowita Kaminska-Peruzzi

Le groupe du New Jersey Attacker a sorti son dernier album Giants of Canaan le 2 février 2013 via Metal on MetalRecords. Les "Lords of Thunder" sont de retour et avec le nouvel chanteur Bobby Lucas (ex-SEVEN WITCHES, OVERLORDE) signet un presque sans faute !

J’ai craqué pour cet album d’abord pour le sublime artwork réalisé par Jowita Kaminska-Peruzzi et puis une fois démarrer l’écoute on en redemande. Rentrons dans les détails, d’abord une intro atmosphérique (As They Descend) met tout de suite dans l’ambiance et la déflagration qui en suit Giants of Canaan ne peut pas laisser indifférents. Le riffing est serré, les deux guitares de Pat Marinelli et Mike Benetatos font des ravages dans la plus pure style de la NWOBHM couplé à la puissance de la scène ‘power’ américaine. La production est très très bonne et le songwrtiting aussi est de haute volé. Mais ce sont qui ces « géants de Canaan » ?

Il s’agit de géants nommés dans la Bible. Selon la Bible (Genèse 6:4) des anges ont abandonné leur règne céleste pour descendre sur terre. Ici ils avaient un vrai corps de chaire et os et ils ont couché avec des femmes. Leurs descendants ont les appelle les Nephilim et son considérés comme forts voir violents. La terre était devenue si violente sous l’emprise de ces anges et de leur descendants que Dieu envoie le déluge pour tous les anéantir et repartir à zéro. La Bible cite aussi des géants qui habitaient dans la région de Canaan (Nombres, 13 : 33) et il s’agirait des descendants de Nephilim. Voici donc pour la petite histoire. Attacker fait de cet épisode biblique un titre rapide, percutant, rehaussé par un break central acoustique simplement magnifique. Ce break peut faire penser au même du titre How many Tears de Helloween : une sorte d’accalmie mélancolique avant le déluge d’un solo très efficace.

Trapped in Black est un titre direct et « in your face » qui traite le thème de l’enterrement avant terme un thème très cher à Edgar Allan Poe. Et pour continuer notre tour sur les thèmes de l’album on peut citer encore The Hammer dédié à Charles Martel souverain du royaume des Francs qui arrêta les troupes musulmanes à la bataille de Poitiers en 732. C’est à ce moment là qu’on le surnomma "The Hammer", le marteau. Washed in Blood raconte les quarante jours que Jésus passa dans le désert après avoir reçu le baptême et où le diable le met à l’épreuve pour avoir son âme. Voilà je n’en dis pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir cet album riche en contenu.

Par contre les titres Sands of Time et Curse the Light sont un peu plus convenus et classiques. Par rapport à l’album on pourrait parler d’un petit passage à vide car les deux titres ne semblent pas trop inspirés.

Avec Steel Vengeance et Born into Battle on revient à des compositions plus travaillées et abouties. Et c’est avec le dernier titre The Glen of the Ghost que Attacker donne encore le mieux avec des mélodies folkloriques inattendues et un thème original celui de la Banshee. Dans le folklore celtique la Banshee est un esprit féminin considéré comme un présage de mort. On dit que si quelqu’un entend le chant de la Banshee il mourra bientôt. Du coup Attacker reste épique mais glisse vers un coté folk plutôt original et qui a le mérite de clore en beauté cet album.

La voix de Bobby "Leather Lungs" Lucas est très agréable à l’écoute. Puissante qui ne force pas dans les aiguës et qui par moment peut faire penser à Micheal Kiske des Keeper of the Seven Keys part 1 et 2. Les guitares de Pat Marinelli et de Mike Benetatos sont toujours tranchantes, la basse de Jon Hanemann est bien présente et le travail de Mike Sabatini est la colonne vertébrale de ce Giants of Canaan.

Pour résumer Attacker avec Giants of Canaan signe l’album de sa résurrection après le dernier The Unknown sorti en 2006. La production est à la hauteur, le songwriting de haute volée ainsi que les titres caractérisés par un bon sens de la mélodie, de la vitesse et une très bonne prestation des musiciens.


Score 9/10



Attacker - Giants of Canaan (2013) Artwork by Jowita Kaminska-Peruzzi



Attacker - Giants of Canaan (2013)
1. As They Descend
2. Giants of Canaan
3. Trapped in Black
4. The Hammer
5. Washed in Blood
6. Sands of Time
7. Curse the Light
8. Black Winds Calling
9. Steel Vengeance
10. Born into Battle
11. The Glen of the Ghost



On the web



 Line-up
Bobby "Leather Lungs" Lucas (vocals)
Pat Marinelli (guitars)
Mike Benetatos (guitars)
Jon Hanemann (bass)
Mike Sabatini (drums)

A Sound of Thunder – Queen of Hell (Ep 2013) Review



A Sound of Thunder est un groupe américain originaire de Washington qui évolue dans un registre heavy metal. Après les deux full-length Metal Renaissance et Out of the Darkness sortis respectivement en 2011 et en 2012 le groupe sort le 29 janvier 2013 son Ep Queen of Hell. J’avoue que j’ai trouvé le groupe par hasard sur Bandcamp.com et j’ai été attiré par la superbe pochette. J’ai lancé la touche play et j’ai aimé tout de suite à tel point que j’ai commandé l’Ep dont je vous parle aujourd’hui.

D’abord le titre Queen of Hell est rapide direct au refrain imparable. La voix de Nina Osegueda est magnifique : inspirée, habitée et aiguë à souhait. Une force se dégage de cette voix qui force le respect. Coté rythmique le groupe est très valide aussi et dégage une certaine originalité. Le break central rehausse un titre qui rentre bien en tête dès la première écoute.
Hello Nurse est encore un bon titre rapide où il est question de l’histoire d’amour ratée d’une infirmière qui fait tout ce qu’elle peut pour que le médecin dont elle est amoureuse la daigne d’un regard. Ce titre dégage une certaine ironie et le solo où s’alternent guitare et clavier et vraiment original avec une touche blues assez inattendue.

Trashed est une cover de Black Sabbath tirée de l’album Born Again de 1983 le seul album où il a chanté Ian Gillan. Le titre est sympathique mais sans plus, très fidèle à l’originale, avec une bonne production à la clé en contradiction un peu avec le titre de départ.

Le dernier titre est à nouveau Queen of Hell mais en 'guest' comme chanteuse on trouve Veronica Freeman la chanteuse de Benedictum. Sa voix s’intègre bien au titre et se fond bien avec celle de Nina Osegueda, mais ce titre est tellement bon dès le départ que cette version reste intéressante mais pas indispensable.
Pour résumer Queen of Hell est un Ep fort agréable à écouter, réussi par une bonne originalité, inspiration et une très bonne production. Sur les quatre titres les deux premiers sont vraiment indispensables et les deux derniers remplissent bien l’album sans y apporter une valeur ajoutée. Mais on est dans le cas de figure d’un Ep, alors pourquoi s’en plaindre ? On attend le prochain album qui se nomme Time’s Arrow de pied ferme.


Score 8,5/10




A Sound of Thunder – Queen of Hell (Ep 2013)      
1. Queen of Hell (Album Version)    
2. Hello Nurse           
3. Trashed (Black Sabbath cover)
4. Queen of Hell (featuring Veronica Freeman) 


 


Line-up
Chris Haren - Drums
Josh Schwartz - Guitars
Nina Osegueda - Vocals        
Jesse Keen - Bass, Keyboards


On the Net  



Hellbastard – Sons of Bitches (Ep 2013)



Hellbastard sort son nouvel Ep Sons of Bitches en trois formats différents, en format cd physique via le label Selfmadegod Records, en format vinyle via le label Patac Records et en format numérique sur le bandcamp du groupe. D’abord pour bien cerner le groupe il faut quelques lignes pour décrire son style nommé couramment « crust metal ». Ce terme a été inventé et utilisé par Hellbastard lors de la sortie de sa démo Ripper Crust. Il s’agit d’un mélange de punk et de hardcore qui était assez novateur à l’époque en 1986. Hellbastard naît en 1984 / 1985 et publie plusieurs démos et se fait connaître dans l’underground de Newcastle d’où il est originaire et se fait un nom même à l’extérieur. En 1992 le groupe arrête son activité et s’ensuit une série de « compilations » pour garder toujours la flamme. Malcolm "Scruff" Lewty (Vocals/Guitars) membre fondateur du groupe, reforme Hellbastard en 2008 et le groupe publie à nouveau et ce Sons of Bitches est le dernier bébé en date.


Sons of Bitches est bien un Ep bourré de titres ravageurs et insolites. Wolfsong/Arcadia est un mid-tempo plutôt réussi avec son changement de temps à 3:40. Le son est bien gras, crade, la composante punk a presque disparu pour laisser place à un coté hardcore plus développé en style Slayer surtout dans le break dont on a parlé. Sons of Bitches s’ouvre avec un riff thrash qui donne place à un deuxième riff thrash acéré et un troisième sur lequel se pose le chant de Malcolm "Scruff" Lewty. Ce titre sonne comme du Nuclear Assault avec un gros accent punk. Le titre Sons of Bitches est une pure tuerie : accélérations comme s’il en pleuvait et ce mélange de thrash et de punk qui ne néglige pas la mélodie par moments. We Had Evidence est une version réenregistré du même titre sorti en 1988 sur le full-length Heading For Internal Darkness. L’intro est douce, mélancolique, acoustique en rythmique avec un solo de guitare électrique jusqu’à l’explosion « métallique » et à une voix filtrée. Le break qui peut rappeler South of Heaven de Slayer est simplement génial.
System Whore est mon titre préféré : riff thrash et petit solo de début à la 'shredder'. Refrain qui rentre tout de suite en tête et encore ce riffing serré de malade, efficace, accrocheur, inspiré. Et puis à partir de 3:24 le titre se fait calme, presque introspectif et atmosphérique.
Throw The Petrol Bomb est le titre plus faible de l’album car il fait un peu effet d'ovni avec sa rythmique reggae. Dans l’économie de l’album c’est une surprise mais ce titre reste un peu faible par rapport à ce que l’on vient d’écouter.
Hellbastard/Nero Circus est encore une surprise car le tempo est encore une fois ralenti mais c’est surtout le type de chant à être différent : nous nous trouvons face à un titre « scremo » vraiment original qui clôt d’une façon très honorable cet Ep.

Vous l’aurez compris, Hellbastard avec Sons of Bitches propose des titres très travaillés avec ce mélange de hardcore et de punk qui ne fait aucun compromis. Une bouffé d’air frais dans un monde où les albums sonnent de plus en plus avec un son « plastique » tellement ils sont polis alors que Hellbastard et son attitude « crust » débouche biens les oreilles. Et ça fait du bien !

Score 9/10


Hellbastard – Sons of Bitches (Ep 2013)
Selfmadegod Records tracklist
1. Wolfsong (intro)
2. Arcadia
3. Sons Of Bitches
4. System Whore
5. We Had Evidence
6.
Throw The Petrol Bomb




Hellbastard – Sons of Bitches (Ep 2013)
Bandcamp tracklist
1. Wolfsong/Arcadia
2. Sons Of Bitches     
3. We Had Evidence (New Version 2011)   
4. System Whore        
5. Throw The Petrol Bomb    
6. Hellbastard/Nero Circus. - 12.12.81



  
Hellbastard – Sons of Bitches (Ep 2013)
Patac Records, vynil tracklist
1.Wolfsong - Arcadia
2.Sons of Bitches       
3.System Whore         
4.We Had Evidence (2012)   
5.Throw the Petrol Bomb



















Hellbastard's line-up:
Malcolm "Scruff" Lewty • Vocals/Guitars
Tom McCombe • Guitars
Paul O'Shea • Bass Guitars
Nathan Ellis • Drums

Earthtone9 - IV 2013 (nouvel album détails et video)


Le nouvel album de Earthtone9 se nomme IV et sort après 10 ans de silence excepté le dernier EP For cause & consequence. On peut écouter deux titres sur le bandcamp du groupe et regarder la première vidéo.




Earthtone9 – IV (2013)
1. March Of The Yeti
2. Preacher
3. Sea Of Blades        
4. Andersion  
5. God Cloud 
6. Our Last Sunrise    
7. Harsh Light
8. The Sound Of The Engine Turning
9. Horizon's End        
10. Occam's Razor