[review] Orphans of Dusk – Revenant (EP 2015)



Orphans of Dusk – Revenant (2015)


Hypnotic Dirge Records – Solitude Productions

Part I - Review




Orphans of Dusk est un duo constitué récemment en 2013 et qui sort son premier album ou mieux son premier EP nommé Revenant via le label HypnoticDirge Records et Solitude Productions. Le duo est formé par le chanteur Chris G et James Quested qui est à la fois guitariste, bassiste et s’occupe des synthés. Pour réaliser cet EP le duo a recruté le musicien de session, le batteur Dan Nahum. On a parlé de duo et en effet tous les textes ont été écrits par Chris G. & James Quested et toute la musique a été composée que par James Quested. James Quested est basé en Nouvelle Zélande et Chris G en Australie. Il faut voir à l’avenir comment le duo envisage de se produire sur scène.

Revenant se constitue de 4 titres pour une durée globale de 27 minutes. August Price ouvre les hostilités avec une introduction qui fait rentrer tout de suite l’auditeur dans l’ambiance. Orphans of Dusk évolue dans un registre death / doom metal de qualité. On peut trouver des échos dans l’univers de Type O Negative, de Paradise Lost (période Icon avec des titres comme Joys of the Emptiness, Widow ou encore Colossal Rains) et d’Astral Sleep (sur l’album Visions). Les mélodies sont décadentes et accrocheuses dès la première écoute. En effet Orphans of Dusk nuance le gris de son monde avec une palette qui touche plusieurs nuances et pour atteindre ce but le groupe utilise nombreux outils. D’abord l’alternance d’un chant clair et d’un chant growl (présent surtout sur le titre Starless qui est bâti entièrement sur cette alternance). Ensuite l’alternance de moments death metal (toujours directs et incisifs) et des tempi plus doom voir atmosphériques. Et encore les ambiances sont toujours travaillées grâce à une utilisation toujours pertinente des claviers qui font virer le groupe vers un coté symphonique très marqué et mis en valeur surtout sur les deux derniers titres qui sont Nibelheim et Beneath the Cover of Night.

Le titre Starless présente un travail approfondi sur les lignes vocales. Si on découpe le texte par rapport à la voix grunt et à la voix grunt on obtient ce résultat :



Il apparaît donc assez clair le travail de fond  Orphans of Dusk puisque si on lit le texte dans sa totalité ou si on le lit avec le découpage donné par les deux voix, ce texte présente toujours un sens.
Orphans of Dusk signe avec son premier EP Revenant un album intéressant car très abouti par rapport à la musique aux textes et surtout aux atmosphères. Nul ne doute que le premier album reste très attendu car le groupe avec cet EP a mis la barre très haute.

Score 8,5/10



Bandcamp
Facebook
Google+
Official website
Twitter




All artwork Luciferium War Graphics






5 Metallifer Blog: [review] Orphans of Dusk – Revenant (EP 2015) Orphans of Dusk – Revenant (2015) Hypnotic Dirge Records – Solitude Productions Part I - Review Orphans of Dusk est un...

No comments:

Post a Comment

< >