[interview] It Came From Beneath



It Cames From Beneath


Au Sylak Open Air de cette édition 2015 parmi les groupes présents j’ai eu l’occasion et l’énorme plaisir d’interviewer deux membres du groupe It Cames From Beneath juste après leur concert. Voici le résultat de cet échange avec le chanteur Léo Muller et le guitariste Etn Lpz.

ICFB - de gauche à droite : Alexis Merle (guitar), Etn Lpz (guitar) et Léo Muller (vocals)



Salut et merci de cette opportunité. Pouvez-vous nous présenter votre groupe It Came From Beneath ?

Salut et merci à toi, ça nous fait plaisir. It Came From Beneath est un jeune groupe qui fait du deathcore. Le groupe a été formé en 2010. Nous avons réalisé un album et un EP autoproduits. Surtout le groupe a connu un changement de line-up en 2014. Nous sommes très actifs dans l’underground et sommes en train de grandir.

D’où est tiré votre nom ? On dirait le titre d’un conte de H.P. Lovecraft ?

Tu y es presque. En effet le nom vient du film d’horreur et de science-fiction It Came from Beneath the Sea [film américain dirigé par Robert Gordon est sorti en 1955]. Au moment du choix ça sonnait bien mais on a décidé de le réduire quand même et ceci a donné It Came From Beneath.

Tu disais que vous êtes en train de grandir. Ceci est dû au changement de line-up ?

Oui, tout à fait. Depuis l’entrée dans le groupe du nouvel chanteur Léo ci présent on a beaucoup progressé que ce soit dans l’écriture des morceaux ainsi qu’en concert. On tourne de plus en plus et ils se présentent de plus en plus de belles occasions comme le Sylak Open Air où on arrive à toucher de plus en plus de gens. De plus notre nouvel album The Last Sun sortira le 04 septembre via le label White Tower. Il sera disponible d’abord en numérique et puis peut-être en format physique. [voici la news : http://metallifer.blogspot.fr/2015/09/news-it-come-from-beneath-new-album-2015.html]

De quoi parlent les textes de vos titres ?

En effet quand j’écris les titres je suis dans mon univers et c’est le moyen de coucher des sensations et des émotions très fortes. Les paroles ne sont pas directes. Je dirais qu’elles sont plus imagées et donc elles peuvent se prêter à plusieurs interprétations.  

En live vous êtes super convaincants. On voit que vous avez une bonne expérience de la scène. Qu’en pensez-vous ?

Depuis que le groupe s’est formé on a dû s’exprimer sur une soixantaine des dates. Donc oui je dirais que l’on commence à être rodé. En tout cas nous restons humbles et nous cherchons vraiment à donner le maximum de nous-même à chaque fois. Il y aura une tournée en Europe en septembre prochain.

Que pensez-vous de la scène metal lyonnaise et du rôle des associations dans la promotion de cette musique ?

Nous sommes plus que satisfait. Il faut savoir qu’encore récemment il n’y avait pas une vraie scène metal. Il y avait peu de groupes éparpillés et pas de promo et pas de cohésion. Depuis quelques temps ça bouge pas mal grâce à l’engament de petites réalités comme les MJC et grâce à l’échange qu’il y a entre la scène hardcore et le milieu metal. On arrive à faire pas mal de choses ensemble et on se rend service mutuellement.

Un mot pour la fin ?

Merci à toi et ton blog pour cette interview et à bientôt en concert !








No comments:

Post a Comment