[interview] Australasia - Interview à Gian Spalluto (2016) [français]

 

 Australasia - Interview à Gian Spalluto (2016)


Bonjour Gian et merci pour ta disponibilité. Tu es à la tête de l’"one-man-band" Australasia et ton deuxième album "Notturno" a été publié récemment par Apocalyptic Withchcraft Recordings. Nous en avons publié la chronique ici: http://metallifer.blogspot.fr/2016/01/review-australasia-notturno-2015.html
Est-ce que tu peux présenter Notturno à nos lecteurs?

Notturno est un album instrumental qui veut impliquer l'auditeur dans un voyage à travers le côté crépusculaire de la nature. Il est pour moi un retour aux sensations primitives et basiques, lié à un monde fascinant et inconnu pour beaucoup.

Puisque Australasie est une "one-man-band", quelle est ta formation musicale?
Quand j’étais enfant je prenais des leçons de piano, puis je me suis intéressé à la guitare mais comme autodidacte. Je me suis toujours regardé autour et j’ai toujours demandé des conseils à d'autres musiciens en croyant, et je le crois encore aujourd'hui, que toute personne a quelque chose de précieux à nous apprendre. Tant du point de vue technique que de celui de la sensibilité artistique.

A l'écoute de l'album il nous semble évoluer dans une dimension raréfiée, d'être dans un autre monde avec sa propre vie. Est-ce que tu avais déjà prévu de créer une sorte de «concept album» ou tu as pris cette décision lors de la composition?
Pendant le processus d'écriture des chansons je réalisais qu’il y avait un fil conducteur qui lie les morceaux. Ce fut un processus automatique et presque inconscient. En fin de compte le plus grand effort était tout simplement de choisir les titres appropriés.

Comment tu procèdes dans le processus de composition? Travailles-tu à des lignes mélodiques à la guitare et puis tu les transposes – en les adaptant - à d'autres instruments?
C'est bien cela. La plupart des lignes mélodiques est écrit à la guitare, à l'exception de certains ‘pattern’ pour lesquels je commence directement avec le synthétiseur. Ensuite je teste, j’expérimente, j’ajoute, je soustrais, jusqu'à ce que je suis certain que la chanson transmette exactement ce que je veux communiquer à travers elle.

Comme mentionné Nocturne est un album instrumental mais à l'intérieur il y a une chanson "pas chanté." Permettez-moi d'expliquer, le titre Invisibile voit la chanteuse Mina Carlucci faire des vocalises qui ne sont pas des mots. Considérant également le fait que le titre Invisibile est le cinquième du disque sur les neuf titres au total, il est donc au cœur même de ce travail. Alors, pourquoi le choix d'une voix et une voix féminine pour le titre Invisibile?
Je suis sûr que à l'écoute de la chanson, on peut réaliser à quel point cette voix apporte à "Invisibile" ce qui peut être considéré comme l'âme du titre. Je crois aussi qu'un timbre de voix féminine corresponde mieux à la musique que je produis.

Le titre Invisibile se trouve au centre de Notturno, s’agit-il d’un une coïncidence ou c’est quelque chose que vous vouliez?
Il me semblait une bonne idée de casser le côté instrumental de l’album en insérant une partie chantée exactement au milieu de l’album. L'ordre de toutes les pistes n’est pas accidentel mais il s’agit d’une visite guidée à travers tous les paysages décrits sur l'album.

Comment s’est passé la collaboration avec la chanteuse Mina Carlucci, qui fait partie du groupe italien de jazz / folk Vostok?
J’ai déjà collaboré avec Mina précédemment, et sa compétence et son professionnalisme font en sorte que travailler avec elle devient d’une facilité désarmante. En plus d'être une personne merveilleuse, elle a la capacité d'interpréter la musique et de créer de la beauté à travers des notes. J’aimerais bien travailler avec elle pour quelque chose de nouveau.


Avec Australasia tu composes tout et tu joues de tous les instruments, de A à Z. as-tu jamais pensé de te produire en concert ou Australasia restera un ‘groupe studio’ ?
Au moins pour le moment, je ne vais pas me produire en concert avec Australasia. Malheureusement, j’ai beaucoup de difficulté à concilier le travail et la musique et je n’ai pas réussi à créer un groupe de musiciens avec lesquels travailler et évoluer. Je préfère concentrer tout mon temps et mon énergie dans l'écriture et l'enregistrement de nouvelle musique, je pense que ceci est ma taille idéale.

J’ai vu que l'album Notturno a reçu de nombreuses critiques positives. Qu’en penses-tu?
Cela me rend heureux bien sûr. Je considère comme un stimulus positif pour la préparation des prochaines étapes du projet.

Aujourd'hui, tout (ou presque) passe par Internet. Penses-tu que cette réalité virtuelle de facebook, bandcamp, twitter, youtube et d'autres, t’as aidé à faire connaître ta musique? Ou il y a eu des inconvénients? (Par exemple, je pense que souvent de nombreux albums sont 'leake' c’est-à-dire partagés de manière «illégale» sur le réseau, est-ce que ça t’es arrivé?)
Ça m’est arrivé de trouver certaines de mes œuvres disponibles sur des sites pirates. Pour être honnête, j’ai bien aimé la chose. Je considère que c’est une façon comme une autre de propager, de faire tourner la musique et si je dois perdre un peu d'argent pour cela,  je ne le considère pas un problème. Évidemment, cela est purement une opinion personnelle et je comprends très bien le point de vue des autres artistes qui n’aiment pas que leur musique soit diffusée sans autorisation et sans rémunération.

Es-tu satisfait du travail effectué par ton label Apocalyptic Withcraft Recordings?
Je suis heureux du travail qu'ils ont accompli. C’est un petit label, et je ne peux pas m’attendre un truc de fous de leur part. Cependant ils ont bien utilisé les ressources à leur disposition et j'espère qu'ils continueront à croître.

Quelles sont tes prochaines étapes, quels sont tes futurs projets?
En ce moment je me suis remis à jouer après une courte période d'éloignement de la musique. J’ai rechargé les batteries,  je suis en train de réunir mes idées et je me prépare à écrire et à faire des nouvelles expériences. Dès que j’aurais cumulé suffisamment de matériel alors je voudrais bien sûr travailler sur un nouvel album.

Un grand merci pour ta gentillesse et ta disponibilité. A bientôt et bonne chance!
Je te remercie pour cette interview et merci à tous les lecteurs. A bientôt!





5 Metallifer Blog: [interview] Australasia - Interview à Gian Spalluto (2016) [français]    Australasia - Interview à Gian Spalluto (2016) Bonjour Gian et merci pour ta disponibilité. Tu es à la tête de l’"one-man-ba...

No comments:

Post a Comment

< >