[review] Frigoris - Nur ein Moment... (2016)


 Frigoris - Nur ein Moment... (2016)



Hypnotic Dirge Records



Frigoris après le très bon album Wind sorti en 2013 revient en 2016 avec son nouvel album Nur ein Moment... sorti encore une fois via Hypnotic Dirge Records. Frigoris est un groupe allemand actif depuis 2007 situé à Essen qui a sorti en 2010 son premier album Nach dem Krieg et son deuxième album Wind en 2013. Le groupe évolue dans un registre de pagan / black metal.

Cette fois avec Nur ein Moment... on assiste un double changement pour le groupe. Le premier changement consiste dans la musique. Frigoris évolue et lorgne plutôt dans le post-black metal que dans le pagan. Thématiquement on voit ce changement, et ce sera le deuxième, dans les textes. Frigoris s’attaque cette fois à un concept album. Mieux encore. Il s’agit d’un concept général et Nur ein Moment... en est la première partie ou le premier cd, si l’on veut.

Nur ein Moment... ou ‘Just a moment’ c’est le voyage dans le monde intérieur du protagoniste lors de son dernier moment, celui qui précède son suicide. Dans cet instant fatal le protagoniste cours face à un train et il se trouve soudainement transporté face à des visions qui lui montrent les répercussions de son acte. Il se trouve aussi face à face avec différents concepts de morale  et il a la possibilité de prendre une nouvelle décision, ou pas.

L’album est ainsi bâti :

Prolog
1. Et in Arcadia Ego       
Kapitel I – Augenschlag
2. Himeros        
3. Trúwen         
Kapitel II – Von Flammen und Ashe
4. Lichtträger    
5. Persona        
Interludium
6. Station

Nur ein Moment... est le début de cette histoire. Il s’agit d’une mise en situation, une sorte de prologue où l’on trouve le protagoniste face au train qui s’approche et avec le désir d’en finir. Ce train peut être vrai, vu les textes et la pochette de l’album où l’on voit des rails, mais peut être aussi la métaphore du ‘train du destin’. On vit en suivant des rails et on sait que notre course est destinée à s’arrêter tôt ou tard. Dans le voyage la première partie « augenschlag » le protagoniste rencontre Hymeros qui est la personnification du désir amoureux et Trúwen qui est la personnification de la fois religieuse / spirituelle. 

Ensuite Lichtträger entame la deuxième partie où la "lumière de la bougie" représente à la fois le passé et le future du protagoniste. Les souvenirs se mélangent et on ne sait plus s’il s’agit de souvenirs, donc du passé, ou de songes / aspirations et donc du futur. De ce que l’aurait pu être. Persona nous montre le protagoniste face au train, face à sa destinée. Le titre « persona » n’est pas anodin. On appelait « persona » dans le théâtre grec ancien l’acteur et celui-ci portait un masque. Donc de lui on ne voyait que le rôle qu’il jouait ou le masque qu’il portait.  Persona dans le langage actuelle est l’individu tel qu’il apparaît publiquement, tel qu’il apparaît aux autres, mais l’individu ne se résume pas à ceci. Notre protagoniste se trouve face à lui-même, face à une partie, sa facette particulière. Que va-t-il faire ? Il persévéra dans l’idée de se suicider ? On ne le saura peut-être que sur la suite de cet album.

Musicalement Frigoris présente un album sombre et assez monolithique. La couler est la même pendant tout le long de l’album et c’est assez sombre. Pas froid dans le sens du black metal tout cour mais assez sombre quand même. Les titres se suivent mais se ressemblent et ceci afin de surligner le propos et de le répéter. Certes il y a des ouvertures ici et là qui aèrent les chansons mais là où la mélancolie semble devenir trop longue, il y a  tout de suite une accélération qui s’instaure. Une autre ouverture est soulignée par exemple par le chant de Melanie S 'special guest' sur le titre Himeros. Comme dit il s’agit du désir amoureux et alors on a le duo  vocal homme / femme. A la guitare électrique s’ajoutent aussi par moment des violons et la guitare sèche. Ces insertions sont savamment utilisées et donnent un aspect mélancolique et automnal à l’album. La voix black est superbe et se fond à merveille dans l’ensemble.

Frigoris effectue une prouesse étant donné le thème traité et le genre dont il évolue. Sa prouesse est celle de ne pas tomber dans le ‘depressif black metal’ ou dans des tons plus gothiques. Il y a toujours un équilibre entre le côté sombre et un fil d’espoir qui est toujours présent comme en filigrane. Et c’est peut-être pour cela qu’il y a un thème récurrent qui perce par moments comme une sorte de leitmotiv et qui nous dit que peut-être tout n’est pas perdu pour le protagoniste et pour chacun d’entre nous. Ou pas.

Frigoris avec Nur ein Moment... signe un très bon album qui innove par rapport à Wind qui était aussi un très bon album. Il innove par la forme et le contenu mais on reconnaît évidemment la patte du groupe. Le projet d’un concept sur plusieurs albums (pour le moment deux…) est très ambitieux mais vu le très bon résultat de ce premier effort on ne peut que rester sur notre faim en attendant la suite.

Score 9/10




Frigoris - Nur ein Moment... (2016) / hypnotic dirge records / artwork by Sarah Wiedow

Frigoris - Nur ein Moment... (2016) / HDR sticker / Frigoris sticker / flyer

Frigoris - Nur ein Moment... (2016) / cd + booklet

Frigoris - Nur ein Moment... (2016) / HDR

Frigoris - Nur ein Moment... (2016) / HDR

Frigoris - Nur ein Moment... (2016) / HDR

Frigoris - Nur ein Moment... (2016) / HDR



No comments:

Post a Comment