Hellbastard – Sons of Bitches (Ep 2013)



Hellbastard sort son nouvel Ep Sons of Bitches en trois formats différents, en format cd physique via le label Selfmadegod Records, en format vinyle via le label Patac Records et en format numérique sur le bandcamp du groupe. D’abord pour bien cerner le groupe il faut quelques lignes pour décrire son style nommé couramment « crust metal ». Ce terme a été inventé et utilisé par Hellbastard lors de la sortie de sa démo Ripper Crust. Il s’agit d’un mélange de punk et de hardcore qui était assez novateur à l’époque en 1986. Hellbastard naît en 1984 / 1985 et publie plusieurs démos et se fait connaître dans l’underground de Newcastle d’où il est originaire et se fait un nom même à l’extérieur. En 1992 le groupe arrête son activité et s’ensuit une série de « compilations » pour garder toujours la flamme. Malcolm "Scruff" Lewty (Vocals/Guitars) membre fondateur du groupe, reforme Hellbastard en 2008 et le groupe publie à nouveau et ce Sons of Bitches est le dernier bébé en date.


Sons of Bitches est bien un Ep bourré de titres ravageurs et insolites. Wolfsong/Arcadia est un mid-tempo plutôt réussi avec son changement de temps à 3:40. Le son est bien gras, crade, la composante punk a presque disparu pour laisser place à un coté hardcore plus développé en style Slayer surtout dans le break dont on a parlé. Sons of Bitches s’ouvre avec un riff thrash qui donne place à un deuxième riff thrash acéré et un troisième sur lequel se pose le chant de Malcolm "Scruff" Lewty. Ce titre sonne comme du Nuclear Assault avec un gros accent punk. Le titre Sons of Bitches est une pure tuerie : accélérations comme s’il en pleuvait et ce mélange de thrash et de punk qui ne néglige pas la mélodie par moments. We Had Evidence est une version réenregistré du même titre sorti en 1988 sur le full-length Heading For Internal Darkness. L’intro est douce, mélancolique, acoustique en rythmique avec un solo de guitare électrique jusqu’à l’explosion « métallique » et à une voix filtrée. Le break qui peut rappeler South of Heaven de Slayer est simplement génial.
System Whore est mon titre préféré : riff thrash et petit solo de début à la 'shredder'. Refrain qui rentre tout de suite en tête et encore ce riffing serré de malade, efficace, accrocheur, inspiré. Et puis à partir de 3:24 le titre se fait calme, presque introspectif et atmosphérique.
Throw The Petrol Bomb est le titre plus faible de l’album car il fait un peu effet d'ovni avec sa rythmique reggae. Dans l’économie de l’album c’est une surprise mais ce titre reste un peu faible par rapport à ce que l’on vient d’écouter.
Hellbastard/Nero Circus est encore une surprise car le tempo est encore une fois ralenti mais c’est surtout le type de chant à être différent : nous nous trouvons face à un titre « scremo » vraiment original qui clôt d’une façon très honorable cet Ep.

Vous l’aurez compris, Hellbastard avec Sons of Bitches propose des titres très travaillés avec ce mélange de hardcore et de punk qui ne fait aucun compromis. Une bouffé d’air frais dans un monde où les albums sonnent de plus en plus avec un son « plastique » tellement ils sont polis alors que Hellbastard et son attitude « crust » débouche biens les oreilles. Et ça fait du bien !

Score 9/10


Hellbastard – Sons of Bitches (Ep 2013)
Selfmadegod Records tracklist
1. Wolfsong (intro)
2. Arcadia
3. Sons Of Bitches
4. System Whore
5. We Had Evidence
6.
Throw The Petrol Bomb




Hellbastard – Sons of Bitches (Ep 2013)
Bandcamp tracklist
1. Wolfsong/Arcadia
2. Sons Of Bitches     
3. We Had Evidence (New Version 2011)   
4. System Whore        
5. Throw The Petrol Bomb    
6. Hellbastard/Nero Circus. - 12.12.81



  
Hellbastard – Sons of Bitches (Ep 2013)
Patac Records, vynil tracklist
1.Wolfsong - Arcadia
2.Sons of Bitches       
3.System Whore         
4.We Had Evidence (2012)   
5.Throw the Petrol Bomb



















Hellbastard's line-up:
Malcolm "Scruff" Lewty • Vocals/Guitars
Tom McCombe • Guitars
Paul O'Shea • Bass Guitars
Nathan Ellis • Drums

No comments:

Post a Comment