Nocturne – Ave Noctem (2013) [review]


Nocturne est une "one man band" de Chicago (Etats-Unis) fondée en 2009 par Dan Klein qui sort son premier album Ave Noctem en 2013 via le label Do Or Die Records. Ave Noctem est disponible en format numérique ou physique. Dan Klein est un personnage connu dans le milieu underground puisque il batteur et chanteur (backing voclas) du combo Cryptic Fog, et batteur aussi dans les groupes Fin, Relentless et Throne of Sacrilege. Autan dire que Dan Klein a une solide expérience dans la matière. La nouveauté dans Nocturne c’est le fait que l’artiste en tant que seul maître à bord, il conçoit l’album de A à Z c'est-à-dire qu’il est à la fois chanteur, batteur, guitariste et bassiste et compositeur.

Il faut dire d’entrée de jeu l’intérêt de Nocturne pour la nuit et l’obscurité. Rien que le nom Nocturne et le titre Ave Noctem indiquent cet intérêt pour la nuit. Le latin Ave Noctem, que l’on pourrait traduire par "Que la nuit soit bénite" montre une sorte de sacralisation de celle-ci. On pourrait penser aux Hymnes à la nuit (Hymnen an die Nacht) du poète Novalis. Même si en Novalis la nuit est louée avec toujours en filigrane la figure de Jésus Christ. Nocturne fait du black metal, le plus dur et sans aucun compromis : on regarde dans le gouffre sans personne en filigrane.

Ensuite il faut considérer le tracklisting très fin : au total on a sept titre et en quatrième position on trouve le morceau éponyme Ave Noctem qu’il s’avère être un titre instrumental. Celui-ci se configure comme la clé de voute de l’album. Les trois premiers titres sont en effet de matrice black metal avec un fort accent épique alors que les trois derniers se révèlent être plus classique. Le titre instrumental a la faculté d’être un morceau de répit dans une forte déflagration sonore et de permettre de transporter l’auditeur vers l’autre moitié de l’album. On parle d’instrumental où on trouve en arrière plan le bruit des pas d’un cheval. On imagine qu’il s’agit de la figure de la pochette c'est-à-dire la Mort en personne en selle à son cheval noir et qui brandit un étendard noir. La pochette en noir et blanc comme tout le livret nous amène à la plus pure tradition black metal. On pourrait imaginer aussi que la Nuit si glorifiée en réalité est une métaphore de la Mort.

Comme dit plus haut, les trois premiers titres sont épiques : le riffing est serré, simple et linéaire, puissant et effectivement on a l’idée d’un crescendo de puissance et de force. Ensuite la deuxième partie plus linéaire mais qui a son lot de nouveauté avec The Abyss et son chant clair sur les refrains. Il est vrai aussi qu’il y avait un bout de chant clair sur Rites of Contrition mais ici il est un plus appuyé, plus assumé.

Il faut souligner la prestation de Dan Klein qui est vraiment excellente que ce soit à la batterie (son domaine de prédilection) qu’à la voix (un grunt toujours assumé et profond), à la guitare et la basse. De surcroit la production est vraiment excellente et donne un réel relief et force à chaque titre.
Pour conclure Nocturne avec Ave Noctem signe un premier album très réussi. Il est bien exécuté, produit, écrit. Il y a une bonne dose d’originalité, de grandeur et de pathos. Il s’agit d’un album qui a un bon supplément d’âme et qui grandit écoute après écoute. Bref un album à écouter et acheter.

Score 9,5/10





Nocturne – Ave Noctem (2013)
1. Pursuance of the Righteous Elucidation    
2. The Prodigious Plight        
3. Rites of Contrition
4. Ave Noctem           
5. Pain of Purity         
6. Anxiopath  
7. The Abyss  

Nocturne - Ave Noctem

Nocturne - Ave Noctem (back)

cd

livret

livret


5 Metallifer Blog: Nocturne – Ave Noctem (2013) [review] Nocturne est une "one man band" de Chicago (Etats-Unis) fondée en 2009 par Dan Klein qui sort son premier album Ave Noctem e...

No comments:

Post a Comment

< >