Skelator – Death to all Nations (2010) Review



On peut considérer Death to all Nations, sorti en 2012, comme le premier album studio de Skelator. Car même si le sorti en 2008 l’album Give Me Metal or Give Me Death celui restait disponible seulement en téléchargement depuis le site du groupe. Ensuite Give Me Metal or Give Me Death a été édité en 2012 en K7 via Metal on Metal Records et aussi en 2013 toujours via Metal on Metal Records en cd. On notera toutefois que la K7 et le cd n’ont pas la même tracklist. C’est pour cela que je considère Death to all Nations comme le premier album de Skelator.

Dans la jaquette du cd on peut lire une prophétie :

« There is legend of a champion
Born from a cauldron of molten steel
Wielder of the Dragonblade
Possessor of the Red Omen
Overlord to his mighty army,
The warriors of genocide.

He is the King of fear
And he will not stop
Until the race of man is no more.
If ti means the destruction
Of the entire world… so be it!

In the name of Skelator
By the Elder Gods of Metal
Death by the Iron Hand! »


Cette prophétie fait écho avec les titres Skelator et The Skelatorian Manifesto qui figurent sur l’album Give Me Metal or Give Me Death. On découvre alors que Skelator est en réalité une sorte de Skeletor de Masters of the Universe mais en plus méchant. Il s’agit du dieu de metal qui a pour but l’annihilation des hommes. Il veut dominer et étendre son royaume. Coté songwriting, Skelator aime multiplier ses sources et on peut trouver ainsi Le Seigneur des Anneaux (For Death and Glory), le jeu vidéo Castelvania (Symphony of the Night), et l’histoire avec la bataille d’Azincourt (Victory (Henry V) ou les raids des vikings (Circle of Bloodshed). De plus le morceau (Victory (Henry V) présente dans ses textes un extrait de  l’acte 4 de la scène 3 du Henry V de Shakespeare.

« He who hath no stomach to this fight let him depart […]
For we would not die in that man's company […]
We few, we happy few, we band of brothers […]
For he today that sheds his blood with me
Shall be my brother […]
»
Shakespeare, Henry V, Act 4, Scene 3


Skeletor by Dave Rapoza


Musicalement Skelator évolue dans un heavy metal plutôt puissant, du power metal metal (sans claviers !) qui flirte par moments avec le thrash. Si vous prenez la NWOBHM et vous accélérez et endurcissez le tempo vous aurez une idée de la musique de Skelator. Les deux guitares de Robbie Houston (Guitar of Power) et de Rob Steinway (Guitar of Glory) sont puissantes en phase rythmique et en solo ils évoluent souvent sous forme de «twin guitars » aux accents Judas Priest ou Iron Maiden. Le chant de Jason Conde-Houston  (Larynx of Doom) est souvent aiguë et parfois lance des cris suraigües qui peuvent faire penser à Rob Halford ou Tim « Ripper » Owens et très souvent dans un registre à la Michael Kiske période Keeper of the Seven Keys. Du pur bonheur, d’autan plus que la production est bien soignée et l’on peut apprécier aussi l’apport de Zach Palmer  (Bass of Tyranny) et de Patrick Seick (Drums of War) surtout pendant les duels de guitare. Il faut citer que le titre Stand Up (For Rock and Roll) est dédié à la mémoire de Ronnie James Dio (RIP 16/05/2010).

Si vous aimez des groupes comme Iron Maiden, Saxon, Blitzkrieg, Angel Witch, Dio, Judas Priest, Crimson Glory, Running Wild, Grave, Helstar, ce Death to all Nations est l’album qui fait vous. Skelator propose des titres heavy lourds, dynamiques, inspirés et terriblement efficaces qui une fois sur votre platine feront votre bonheur.


Score 9,5/10



Artwork Sean McGrath

Skelator – Death to all Nations (2010)
1. Birth of Steel         
2. The Truth    05:01     
3. Victory (Henry V)  
4. Circle of Bloodshed          
5. Symphony of the Night       
6. For Death and Glory          
7. Stand Up (For Rock and Roll)      
8. Death to All Nations






Line up
Jason Conde-Houston - Larynx of Doom
Patrick Seick - Drums of War
Robbie Houston - Guitar of Power
Rob Steinway - Guitar of Glory
Zach Palmer - Bass of Tyranny

Mercenary forces on this album
Erik Hansen – Guitar of Terror
(on “Circle of Bloodshed” and “Symphony of the Night”)

Nihilist
Cries of the Undead
(on “Symphony of the Night”)

 
Cd et boîtier avec le texte de la prophétie

livret

retro du boîtier et du livret





 

5 Metallifer Blog: Skelator – Death to all Nations (2010) Review On peut considérer Death to all Nations , sorti en 2012, comme le premier album studio de Skelator . Car même si le sorti en 2008 l...

No comments:

Post a Comment

< >