[review] DISORDER - Pure Hatred (2014)


 DISORDER - Pure Hatred (2014)



Disorder est un groupe de death metal polonais fondé en 2000, originaire de Strzegom et qui a à l’actif l’album Confess réalisé en 2006 et l’album Pure Hatred sorti en 2014. Les deux albums sont des autoproductions. Le groupe est formé par Oko (drums), Kat (bass and vocals) et Ramzes (Guitars). La production et grasse et crade. Pas au niveau d’albums black metal mais ça sent le côté « do it yourself » du groupe. Ceci n’empêche pas l’écoute de l’album, mais si vous n’avez pas l’habitude il vous faudra peut-être un certain temps d’adaptation.
Musicalement Disorder évolue dans un registre typiquement death metal old school. Les tempi sont très souvent rapides, les titres sont courts et les seuls soli présents viennent zébrer le tout en le rendant encore plus dynamique. L’Intro se manifeste par des sons de guerres qui font rentrer l’auditeur tout de suite dans le vif du sujet. 


Die Wacht am Rhein (La Garde au Rhin) est un chant patriotique allemand




L’introduction est strictement liée au premier titre Wacht Am Rhein qui se refait à l’allemand Die Wacht am Rhein (La Garde au Rhin). La Garde au Rhin est un chant patriotique allemand qui a été l’hymne officiel jusqu’en 1922. Le chant ainsi que le titre de Disorder décrivent les atrocités de la guerre. En effet le chant est le prétexte pour Disorder pour écrire un titre où les horreurs de la guerre sont répertoriées.  

Affaire Roswell - Article du journal -Sacramento Bee du 8 Juillet 1947
Nome est encore un titre rapide inspiré cette fois-ci aux disparitions de gens qui se sont multipliées à partir des années 60 jusqu’au Vingtième siècle. On appelle ces disparitions « abductions » c'est-à-dire des « enlèvements opérés par les Ovni ». Disorder étoffe son texte en s’appuyant sur le « projet livre bleu » connue sous le nom de « Project Blue Book » qui était une commission mise en place par l'US Air Force afin d’analyser les manifestations d’OVNI. Cette commission a été active de1952 à 1969. Disorder cite aussi le « Majestic-12 » qui est le nom de code d’un groupe secret formé par des chefs militaires, politiques et des scientifiques formé en 1947 (après l’affaire Roswell) donc le but est de chercher et contrôler les activités et artefacts extraterrestres. 

llustration by Justin Sweet - Thulsa Doom
On change carrément de sujet et de tempo avec Decapitation qui a des allures de titre « grind » par sa rapidité et son attitude. Le titre s’ouvre avec la longue citation "My child, you have come to me, my son. For who now is your father if it is not me? I am the well spring, from which you flow. When I am gone, you will have never been. What would your world be, without me? My son". Cette citation est tire du film de 1982 Conan The Barbarian et celui qui parle est le méchant du film Thulsa Doom.

Humiliation est le titre le plus long de l’album et s’ouvre avec une introduction au didgeridoo. Ce titre est plus lent que les autres, une sorte de mid-tempo qui relate les aventures d’un enfant qui cherche sa voie et surtout de la protection. Celle-ci semble venir de la part d’un prêtre qui recueille l’enfant dans son église. En effet, et le texte le laisse comprendre, il s’agit d’un titre qui raconte les abus sexuels faits aux enfants par les hommes d’église. Il y a ensuite un trio de chansons qui analysent les maux de la société. Dans ce cas on trouve Pathology qui résume toute la décadence du monde actuel et se présente vraiment comme un guide de la débauche contemporaine. Murders Instinct analyse la figure du tueur en série, ses agissement, sa psyché, son milieu et son enfance. Un tel titre aurait bien figuré dans la discographie de Slayer tellement ce thème est cher aux thrashers américains. Encore dans ce trio sur la société actuelle on trouve Disorder (titre qui prend son origine depuis le nom du groupe) et qui se veut comme une analyse et une sorte de manifeste anarchiste.  

Les Trompettes de Jéricho
Doomsday II (le premier était sur le premier album du groupe Confess) qui part le biais de la référence biblique aux trompettes de Jéricho raconte la fin du monde et de l’humanité c'est-à-dire le jour du Jugement Dernier. Le tempo de la double pédale de la batterie est impressionnant et on peut imaginer vraiment un tremblement de terre géant qui engloutit la totalité du monde. 



(1) J. Flagg, "I want You", USA, 1917. (2) J. U. Engelhard, "Auch Du sollst beitreten zur Reichswehr", Allemagne, 1919
Hermann Anton Stilke - Joan of Arc's Death at the Stake(1925)

Insanity Of Authority est une prise de position contre le « bourrage de crâne » fait par une autorité et cette prise de position est encore plus forte sur le dernier titre Holy Inquisition qui relate les atrocités commises par l’Inquisition et ses exécutions. En effet on pourrait lire les deux titres comme une condamnation des excès du pouvoir politique (Insanity Of Authority) et religieux (Holy Inquisition). Disorder signe avec Pure Hatred un très bon album de death metal. Celui est très bien exécuté, interprété et tire son épingle du jeu grâce à un songwriting soigné et à une inspiration très poussée.

Score 9/10



Facebook
Myspace
ReverbNation



5 Metallifer Blog: [review] DISORDER - Pure Hatred (2014)  DISORDER - Pure Hatred (2014) Disorder est un groupe de death metal polonais fondé en 2000, originaire de Strzegom et...

No comments:

Post a Comment

< >