Evil Machine – War In Heaven (2013) [review]

Evil Machine est un groupe de Thrash Death Metal qui a sorti son premier album War In Heaven en 2013 via Arachnophobia Records. Le cd existe en format jewel case et Slipcase super jewel case avec pochette différente et limité à 500 exemplaires. A la base du projet on trouve le chanteur Semihazah et le guitariste et chanteur Hel (Abused Majesty, Hermh, Vader, ex Dead Infection) même si dans les autres groupes Hel est bassiste. C’était en 2004 et puis en 2005 le bassiste Cyprian (Pyrrhoea, ex Hate) et le batteur Cyjan ont intégré le groupe. L’album War In Heaven a été enregistré dès 2005 jusqu’en 2012 et c’est à cette époque qu’il a été mixé et masterisé. Trois studios ont été utilisés pour l’enregistrement et le mastering : Bloodline Studio, Studnia Studio, Hertz Studio. A compléter le line up il faut signaler la présence en tant qu’invité du guitariste Seth (Nomad, Behemoth). Il y a aussi des invités dont il faut parler : Peter (Vader) chanteur sur le titre Onslaught (Power from Hell), cover du groupe Onslaught, Cezar (Christ Agony, Moon) chanteur sur le titre Diabel, Rodak (Neuropathia) qui assure les chœurs sur le titre Evil Machine.

Normalement je ne m’étale pas sur les studios d’enregistrements ainsi que sur la liste des invités. Il suffit de le citer on de les rajouter à la tracklist. Dans le cas de Evil Machine tous les éléments que l’on a donnés servent pour planter le décor. D’abord la longue gestation de l’album indique que le groupe a pris le temps de travailler calmement et de ne pas boucler le tout. Ensuite le nombre d’invités montre la collégialité du projet : il s’agit d’un groupe qui prend le temps, qui savoure, et qui aime partager.

Evil Machine ne cache pas non plus ses sources, d’où la présence d’un cover d’Onslaught (Onslaught) et de Venom (Die Hard). War In Heaven est un album homogène avec une production sale mais sans excès, chose qui laisse profiter agréablement l’écoute. Si les deux premiers titres Cross Meant Death et When Demons Call se révèlent intéressants mais trop novateurs, l’écoute de Prometeus est très intéressante. Prometeus s’ouvre avec le bruit d’un bombardement le songwriting est très réussi. D’abord la répétition « You are who… » au début de chaque phrase met l’accent sur l’unicité du Titan. De ce fait on pourrait considérer ce texte comme une invocation. Le premier refrain aussi donne une idée du travail qui a été fait sur le texte :

Like Prometus

With fire of soul, who destroyed everything

Self-confidence, honour and pride gave him more

Than the others had

Force est de constater que même si on met Evil Machine dans la case de Thrash Death Metal, cette étiquette est réductrice. L’album évolue plutôt en mid tempo, lourd, à la lisière du doom. L’approche, les textes, le chant, lorgnent plutôt du coté death metal mais si on cherche la rapidité et la technicité extrême, ici il n’en est pas question. Il suffit d’écouter Diabel, Four Demons of Apocalypse, Bloody Emperor pour se rendre à cette évidence. Le ton est sombre, malsain et direct.

Les deux covers sont très réussis et dynamisent l’ensemble de l’album avec des tempi plus soutenus. Alors oui avec Onslaught et Die Hard on retrouve une grosse patte thrash metal et plus direct que ce qu’en ressort du reste du disque.

Il faut parler aussi de l’artwork et du livret. L’artwork montre deux bombardiers Ju 87 Stuka piquants sur leur objectif. Le Stuka est un avion allemand de la deuxième guerre mondiale et sur la pochette on voit bien en évidence les signes de l’armée allemande. Sur l'arrière de la jaquette on trouve en bas et tout petit le svastika barré et la faux et le marteau barré aussi. Comme indiquer que le groupe est loin de tout extrémisme politique. Au milieu trône (ainsi que sur la pochette de l’édition limitée) l’image alchimique du souffre :


Le livre est e noir et blanc, avec un papier de bonne qualité et présente des photos de guerre ou des gravures. Par contre il est très difficile de lire les paroles.

Score 8/10

Evil Machine – War In Heaven (2013) Artwork

Evil Machine – War In Heaven (2013) - booklet

Evil Machine – War In Heaven (2013) - cd

Evil Machine – War In Heaven (2013) - back


Evil Machine – War In Heaven (2013)
1. Cross Meant Death              
2. When Demons Call                         
3. Prometeus  
4. Diabeł                      
5. Four Demons of Apocalypse                       
6. Onslaught (Power from Hell) (Onslaught cover)  
7. Bloody Emperor      
8. Evil Machine                       
9. Die Hard (Venom cover)   
10. Jerusodoma                        


5 Metallifer Blog: Evil Machine – War In Heaven (2013) [review] Evil Machine est un groupe de Thrash Death Metal qui a sorti son premier album War In Heaven en 2013 via Arachnophobia Records . Le cd e...

No comments:

Post a Comment

< >