20140404

Megadeth – Killing Is My Business...and Business Is Good!



Après sa sortie de Metallica, Dave Mustaine forme son propre groupe qui se nomme Megadeth et qui est composé par le bassiste David Ellefson et par deux musiciens jazz très célèbres à l’époque, Chris Poland à la guitare et Gar Samuelson (R.I.P. 1999) à la batterie. Il faut considérer que Kill’em all de Metallica est sorti le 25 juillet 1983 et que Killing Is My Business sort le 12 juin 1985, soit 23 mois après. Il a fallut donc du temps à Mustaine pour former son groupe, lui donner une forme et surtout après avoir passé 6 mois à la recherche d’un chanteur, de prendre la décision de chanter lui-même.

Il y a plusieurs légendes à propos de cet album que je ne peux pas vérifier mais qui restent sympathiques : d’abord le label Combat aurait donné 8.000 dollars aux artistes pour réaliser l’album et ceux-ci en auraient dépensé la moitié en drogue et alcool. Ensuite le label aurait perdu l’artwork originel réalisé par Mustaine et c’est la raison pour laquelle l’artwork définitif est si laid. Le label aurait réalisé juste une photo pour faire des économies. Le deuxième guitariste serait en réalité Kerry King (recruté comme intérimaire) et non Chris Poland qui aurait intégré le groupe après la sortie de l’album. Le nom du groupe était Megadeath mais à cause d’une faute d’orthographe au moment de l'impression le nom définitif a été Megadeth : il était trop tard pour changer !

Killing Is My Business s’ouvre avec Last Rites / Loved to Deth. Il s’agit d’un titre en deux temps. Last Rites est un titre instrumental au piano joué par Mustaine qui a l’allure d’un thème de film d’horreur. Ensuite Loved to Deth est une chanson d’amour qui se développe sous une déferlante de riffs thrash tirés et de soli endiablés. Dans le macabre il y a une certaine ironie puisque la chanson relate l’histoire d’un homme qui aime trop sa femme et ne voulant pas la perdre finit pour la tuer. Au moment de la mort l’homme va en enfer et il découvre avec stupéfaction que sa femme s’y trouve. Elle n’était pas si pure comme il espérait.
Killing Is My Business... and Business Is Good! Est le récit de la vie d’un tueur à gages.
Le titre Skull Beneath the Skin est l’histoire d’un homme torturé sauvagement par des hommes qui pratiquent la magie noire. Il est intéressant de constater que les mutilations infligés à cette personne sont les mêmes que présente la mascotte du groupe Rattlehead. Vic Rattlehead représente l’expression des singes de la sagesse qui ne voient aucun mal, n’entendent aucun mal, ne disent aucun mal. Ses yeux sont couvert par une plaque en métal, ses oreilles sont fermées avec des bouchons et sa bouche est clouée par des agrafes. La chanson reprend les mêmes thèmes :

Metal caps his ears
He'll hear not what we say
Solid steel visor
Riveted cross his eyes
Iron staples close his jaws
So no one hears his cries


On pourrait donc s’imaginer que les tristes individus qui effectuent ce rite sont les musiciens eux-mêmes qui donnent naissance à leur mascotte par le biais de leur musique.
Si jusqu’ici la déferlante thrash était irréfrénable, elle connaît un pic avec le titre Rattlehead. Encore une fois des soli acérés se croisent sur un riffing précis et ultra rapide. Rattlehead ne décrit pas la mascotte de Megadeth comme pourrait laisser entendre le titre. En réalité le groupe parle du public pendant ses concerts en train de se défouler et de balancer la tête de tous cotés, dans un headbanging sans fin. On pourrait mettre ce titre en lien avec Whiplash de Metallica sorti sur Kille’em all. Ce titre décrit aussi la réaction du public pendant les lives.
Looking Down the Cross est sans doute un des meilleurs titres de Megadeth. Musique excellente, soli sans taches et un texte à double voir triple interprétation. D’abord il s’agit d’un titre qui relate les dernières pensées du Christ. Il a été crucifié est il regarde le monde et le gens d’en haut de son supplice (Looking Down the Cross). Ensuite, et c’est ici l’originalité de Mustaine, au lieu de pardonner, le Christ souhaite se venger et maudire ses bourreaux. Mais ce n’est pas un cri, c’est juste une pensée :

Looking down the cross
(speak no evil)
I'm looking down the cross
(speak no evil)


Puisque le Christ ne peut pas se contredire : elle pense sa revanche mais en silence (speak no evil). Le deuxième niveau d’interprétation est l’histoire personnelle de Mustaine. C’est lui qui a été crucifié à cause de son éjection de Metallica et il souhaite se venger et que ses ex-amis payent pour leurs méfaits. Troisième option, le crucifié est Rattlehead puisque à la fin du titre Skull Beneath the Skin son crâne et ses os sont suspendus à une croix (ou forment une croix). Quelle que soit la clé de lecture, je le répète, nous tenons ici un des meilleurs titres de Megadeth avec Mechanix.

Mechanix est en réalité le titre The Four Horsemen qui apparaît sur l’album Kill’em all. A la base ce titre a été écrit par Hetfield, Ulrich et Mustaine. Mustaine en a gardé la musique (sauf l’arpège qui figure sur The Four Horsemen, après le break) et en a changé les paroles. Mechanix s’inspire d’un ancien boulot de Mustaine qui était garagiste dans une station de service et relate ses fantasmes quand des femmes se présentaient pour faire réparer leur voiture. Mechanix est donc The Four Horsemen mais joué dix fois plus rapide.

Pour l’anecdote, l’album contient These Boots qui est une parodie de These Boots Are Made for Walking de Nancy Sinatra. Mustaine en a changé les paroles et la maison discographique les a censurées sur les rééditions de 2002 et c’est la raison pour laquelle elles ont été couvertes par des « beep ». La censure (et une histoire de droits d'auteurs) sont allés même au delà puisque il y a des rééditions qui ne comportent ce titre.

Pour terminer, Killing Is My Business...and Business Is Good! est un premier album ravageur, avec des chansons pas faciles à une première écoute tellement elles sont directes, déstructurés (pas de refrains, pas de couplets vraiment mémorisables) avec de soli et des textes vraiment travaillés et inspirés. Seule la production faible, à cause d’un budget faible, pénalise cet album.

En multipliant les écoutes on est frappé aussi par un échafaudage de touches jazz qui soutiennent à merveille un album de thrash incontournable.




Score 9 / 10

Good
Not good
lyrics
production
soli

riffs

tchnique



Barcode : Armando Curcio
Editore     Hm -03










Megadeth – Killing Is My Business...and Business Is Good! (1985)
1. Last Rites / Loved to Deth
2. Killing Is My Business... and Business Is Good!  
3. Skull Beneath the Skin       
4. These Boots (Nancy Sinatra cover)          
5. Rattlehead  
6. Chosen Ones          
7. Looking Down the Cross   
8. Mechanix





Line Up
Dave Mustaine - Guitars (lead), Vocals, Piano, Songwriting
Chris Poland - Guitars (lead)
David Ellefson - Bass, Vocals (backing)
Gar Samuelson (R.I.P. 1999) - Drums, Timpani

Links

Facebook
Homepage
iLike
Instagram
Myspace
Twitter
Vevo
YouTube




Aucun commentaire:

Publier un commentaire