[review] Legion of Wolves – Bringers of the Dark Sleep (2017)



metal scrap records - metallifer blog

Legion of Wolves – Bringers of the Dark Sleep (2017)

Metal Scrap Records

Death Metal


Legion of Wolves est un groupe de death metal irlandais fondé en 2009 par Annatar et Jason Connoly deux anciens membres d’Abbadon Incarnate. Le groupe s’entoure rapidement d’autres membres pour être ainsi constitué : Jason Connolly (drums), Arkadiusz Kupiszowski (guitar), Annatar (guitar / bass), Chris (vocals). Legion of Wolves a sorti deux démos auto-produites : Mark of the Legion (2012), Legio Lvporvm XIV (2014) avant de publier son premier album Bringers of the Dark Sleep en 2017 via Metal Scrap Records. Chose assez rare pour être soulignée est le fait que Bringers of the Dark Sleep ne reprend aucuns des anciens titres parus sur les deux démos précédentes. Que du nouveau. Le sublime artwork a été réalisé par le grecque Giannis Nakos artiste graphique au Rem3dy Art Design et qui - plus est - il apparaît aussi en invité au chant.

source wikipedia
Ce qui frappe au fur et mesure que l’on rentre dans l’album Bringers of the Dark Sleep ce sont les détails et certaines finesses. Par exemple le titre Bringers of the Dark Sleep que l’on peut traduire par « Ceux qui apportent le sommeil noir » est une métaphore pour indiquer « ceux qui apportent la mort ». Sur la pochette on aurait pu s’attendra à voir Ares / Mars le dieu de la guerre pour les grecques et les romains. Et à la place on a Enyo / Bellone la femme d’Ares. Encore au niveau des textes le groupe se définit comme les « enfants de Lycaon » et Lycaon est définit « le fléau des hommes ». Cela est une référence à une cérémonie sacrificielle dans la Grèce ancienne. Lors des la fêtes de Lykaia (fêtes des loups) qui se déroulaient sur le mont Lykaion (le mont du loup) il y a avait des sacrifices humains et lors de ces cérémonies les hommes pouvaient se transformer en loup garou et cela pour une durée de neuf ans avant de se retransformer en hommes.

Musicalement cet album a été très difficile d’accès pour moi.  Lors de mes premières écoutes je ne suis pas rentrée dédains du tout. C’était un album trop monolithique et monotone pour moi. J’ai laissé décanter et j’ai réécouté l’album bien après. Et je peux vous assurer que c’est du très bon et du très lourd. Legion of Wolves fait du death metal old school mais PAS dans la veine d’un Morbid Angel, Deicide ou Atheist. Il faut chercher quelques assonances dans Bolt Thrower ou encore Amon Amarth période Once Sent From the North.

Grond (Hammer of the Underworld) est un mid tempo ravageur et c’est peut-être le titre le plus facile d’accès à une première écoute. Le refrain est direct et fédérateur soutenu par un riff en béton armé. Summoning the Elite est un titre brutal qui se vaut d’un break central qui casse le tempo et donne une nouvelle dynamique avant de repartir de plus belle. Il y a d’autres changements de tempo qui s’axent sur une rythmique thrash. En ce faisant Summoning the Elite reste extrême mais assez articulé pour rester intéressant et original.  Heavy Mass of Murder démarre lentement et de façon sombre avant de se dévoiler dans sa structure. Ce titre est à la fois lourd et mélodique avec toujours à la clé des moments assez extrêmes.

Donc en passant par cette écoute Grond (Hammer of the Underworld) / Summoning the Elite / Heavy Mass of Murder et puis en poursuivant par le début du cd je suis enfin bien rentré dans l’album Bringers of the Dark Sleep. Il s’agit un album bien produit, bien joué, efficacement direct et rentre dédains. Monolithique certes mais pas indigeste. Une très belle réussite d’un groupe vraiment à suivre.

Score 9/10


artwork by  Giannis Nakos

metallifer blog

metallifer blog

metallifer blog

metallifer blog

metallifer blog



Enregistrer un commentaire

My Instagram

Designed by OddThemes | Distributed by Blogger Themes