[review] Circle Story - Uncovered Fears (2018)


metallifer blog

Circle Story - Uncovered Fears (2018)

Another Side Records

modern metal


Circle Story est un groupe de Modern Metal originaire de Saint Petersburg, en Russie. Le groupe est formé par Igor Arbuzov (guitar, vocal), Anton Golovatov (guutar) et Dmitry Pronin (bass). Les trois ont été épaulés dans la réalisation de leur premier album Uncovered Fears par le batteur italien  Antonio Aronne (FIGURE OF SIX, KLEE PROJECT). Les influences citées par le groupe sont Alice In Chains, Alter Bridge, Gojira, Pink Floyd, Deftones, Young Guns, Chris Cornell. L’artiste Pablo the Elephant (Art Possessed project) a réalisé l’artwork qui résulte imprégné de symbolisme.


Igor Arbuzov affirme par rapport au choix du nom du groupe : « Plusieurs fois on voit que l’histoire de l’homme se présente par de cycles et j’ai pu vivre ce constat dans ma propre vie. C’est pour cela que j’ai choisi d’appeler notre groupe Circle Story ».


L’album Uncovered Fears a été anticipé par le single Mind Your Words sorti en 2017, sous forme auto-produite,  qui contient les titres Mind Your Words et Breakaway. Mais rassurez-vous, les deux titres figurent aussi sur le full-lenght Uncovered Fears.

L’artwork se présente en plusieurs plans : au tout premier plan on trouve un masque au sol entouré d’un collier qui gît au sol. Le masque rappelle tout de suite le carnaval et en particulier le carnaval de Venise. Le fait que le masque et le collier soient par terre montre que le temps n’est plus à la fête. En deuxième plan on trouve un homme de dos avec un parapluie ouvert. Il pleut, le ciel est couvert et on voit les gouttes en haut et en premier plan aussi. L’homme donne le dos au masque et au collier donc il a laissé tomber un passé de fête. Devant lui on voit deux chapiteaux de cirque et une grande roue de fête foraine. Mais ces éléments de fêtes ne sont pas nets, ils sont flous et font penser à un rêve qui disparaît. L’homme regarde droit devant lui et sait que tous ces éléments festifs sont éphémères ou en tout cas liés au passé. Le dernier plan est le ciel gris, mélancolique qui décrit l’état d’âme de l’homme sur la pochette. Les maîtres mots sont donc mélancolie, nostalgie, regard vers un futur que l’on ne connaît pas encore.

Si on a insisté beaucoup sur l’artwork c’est parce que Pablo the Elephant résume parfaitement l’ambiance de l’album. Il vous suffit d’écouter l’opener Unfading Trace au rythme rock mais diablement mélancolique. Daily Nightmare est un titre solide, avec un riff d’ouverture efficace et direct dans la veine d’un Alice In Chains mais aussi Silverchair (comme le titre Pure Massacre). Forgotten Sunrise est doté encore d’un riff costaud et presque djent. Les lignes de chant sont puissantes et envoûtantes. Hypnotique est le mot juste pour définir ce titre. Les lignes de la guitare soliste se greffent sur cette base djent et créent une dynamique harmonieuse, répétitive, mélancolique. Avec à la clé en plus de changements de tonalité pour aller piocher au plus profond de la psyché de l’auditeur. A 3 :24 il y a un joli break à caractère thrash qui donne de la puissance à ce titre. Breakaway est un titre soft et très soigné en ce qu’il concerne les harmonies vocales. Il est aussi rehaussé par un break qui gonfle ses muscles. Il possède également une très bonne progression. 

Sans rentrer dans un track by track on peut vous dire que l'intérêt et le plaisir pendant l'écoute de l'album sont toujours au rendez-vous. Circle Story multiplie se facettes et ses talents montrant qui possède et manie plusieurs codes. Les titres sont variés mais on aperçoit bien une unité et une cohérence de la musique proposée.

L’album  Uncovered Fears se termine par le titre Forever in my Heart qui a été dédié à la mémoire de l’artiste russe Maria « Marsha » Brutskaya décédée à l’âge de 24 ans. C’est un titre intimiste, marquant, acoustique qui se termine sur un fond techno très léger.

Vous l’aurez compris, Circle Story avec Uncovered Fears signe un très bon album. Varié, complet, avec un très bon travail en amont côté textes et arrangements. Ce n’est pas du metal dans le vrai sens du terme et dans ce cas le terme « metal modern » est le plus adapté. Si vous cherchez, vous pouvez trouverez des assonances avec Silverchair, Alice in Chains ou Chris Cornell. Mais même avec ces assonances, Circle Story possède déjà sa personnalité et son style. Jetez-y une oreille, vous ne serez pas déçus.

Score 9/10



metallifer blog

metallifer blog

metallifer blog

metallifer blog

metallifer blog

metallifer blog




Enregistrer un commentaire

My Instagram

Designed by OddThemes | Distributed by Blogger Themes