[review] Drawn and Quartered - Proliferation of Disease (2018)



Drawn and Quartered - Proliferation of Disease (demo - reissue 2018)

Krucyator Productions

death metal


A la base cette démo nommée Proliferation of Disease a été sortie par le groupe même Drawn and Quartered sous forme d’autoproduction en 2016. A la clé cette démo réunissait 8  titres. Il faut savoir aussi que Drawn and Quartered – même disposant d’un label – fait souvent cette démarche DIY de sortir de démos tout seul avant de les proposer dans un circuit plus « officiel » via un label.  Donc Proliferation of Disease sorti en 2006 a été publié la même année via le label canadien Vault of Dried Bones en cd avec à la clé 10 titres (2 titres bonus en effet) et pareillement en numérique.

Aujourd’hui en 2018, Proliferation of Disease est disponible en cd et numérique et toujours avec 10 titres via le label français Krucyator Productions. Et c’est de cette édition dont on parle.

Cette démo réalisée en live dans la salle de répétition de Drawn and Quartered rend de façon sublime un groupe au sommet de son art. Proliferation of Disease est une démo sublime de death metal magnifique. Et on vous dit pourquoi.

artwork

D’abord l’artwork. Les détracteurs diront que Thomas "Necromaniac" Westphal a pompé Gustave Doré, les défenseurs qu’il a actualisé. Il est certain que les gravures de Gustave Doré rendent très bien les atmosphères pour les pochettes de bands death ou black. D’autan plus que la liste de groupes qui l’utilisent pour leurs artworks est longue comme le bras. Le plus est que les œuvres de Doré sont dans le domaine commun et donc exploitables librement. Le fair play voudrait que l’on cite l'auteur, mais cela est un autre discours.

gustave doré - metallifer blog
à gauche Thomas Westphal à droite l'original de Gustave Doré


Dans son œuvre énorme (par qualité et quantité) Doré a illustré entre outre la Bible. L’image dont on parle est la « sépulture du Christ (Jean 19 :41) » connue aussi comme « la Déploration du Christ » ou « la Lamentation du Christ ». Cette image représente le Christ mort et descendu de la croix avant qu’il ne soit mis au tombeau. C’est un thèmeartistique très répandu en occident à partir du Haut Moyen Âge et au XIe siècle dans l'art byzantin. Là aussi la liste des auteurs (et très connus) est longue comme le bras. Là où c’est assez fin est son utilisation ici. Drawn and Quartered est un groupe anti-chrétien qui pour relayer son message n’utilise pas les croix inversées comme une myriade de groupes le fait. Non, il nous montre un tableau religieux dont le thème est la mort du Christ. Ce message de la mort du Christ est encore plus fort puisque Thomas "Necromaniac" Westphal a remplacé les visages des hommes et des femmes par des cranes. Il a rajouté aussi des cranes en haut à gauche comme une sorte de « memento mori », là aussi un thème artistique très répandu pour souligner l’inévitabilité de la mort.

textes

L’autre point fort, ce sont les textes. Je vous mets de suite le texte du premier titre de la démo qui se nomme « Proliferation of disease ». On dirait une poésie.


Though the ships of death have sailed
The curse has just begun
An illness spreads insidious
Swift you shall succumb

Blisters oozing, skin turns black
Proliferation of disease
Punishment, highest-sent?
Proliferation of disease

Corpses heaped upon the carts
Rotten with infection
Hear the death toll passing by
The evening’s funeral procession

Blisters oozing, skin turns black
Proliferation of disease
Marked for death, just like the rest
Proliferation of disease

Crimson crosses mark the plague
Praying to survive
The dying and the living
Together walled inside

Few remaining witness
Triumphant death

Des textes découlent un autre point fort, l’anti-christianisme. Drawn and Quartered ne fait pas du satanisme pur et dur. C'est-à-dire qu’il ne tisse pas les louanges d’un Satan, Lucifer ou autre. Il fait plutôt de l’anti-christianisme dans le sens que ces textes traitent d’un côté l’insuccès de la venue du Christ (le monde n’a pas vraiment changé selon eux) et de l’autre côté le groupe critique l’église, les prêtres et tous ceux qui croient de façon automatique et stérile.

musique

Le dernier point fort est la musique. Proliferation of Disease retranscrit la force et l’immédiateté d’un groupe qui joue live dans sa salle de répétition et rend parfaitement ce sentiment de cohésion et d’immédiateté. Kelley Kuciemba à la guitare, Simon Dorfman à la batterie et Herb Burke à la basse et au chant font des ravages. Leur death metal est direct et magnifique. Ce n’est pas du death mélodique, ni technique. On arrive à la source d’un death metal noir et sombre qui vous prend à la gorge. Principalement Dran and Quartered joue sur le mid tempo et les ambiances mais sait très bien accélérer quand il le faut. Les solos de Kelley Kuciemba sont très intéressants et aboutis. De même on apprécie sa façon de composer faite de riff qui montent et descendent comme des vagues. Le chant d’Herb Burke est grave et guttural mais parfaitement intelligible. La batterie de Simon Dorfman sait varier les ambiances et son jeu avec une efficacité rare.

Tout l’album est vraiment magnifique. Je vous parlerai juste de Diabolic Voices (The Possession) qui est mon titre préféré et que je vous invite à écouter. D’abord il s’ouvre sur un tempo et ambiance doom qui fait penser à Candlemass. Ensuite le côté death metal explose et le solo mélodique de Kelley Kuciemba est simplement magnifique. Ça fait des jours que j’essaie de le refaire à la guitare. Ce titre décrit une scène d’exorcisme comme dans le film ‘l’exorciste’ avec la différence que le mal gagne :
"You will not save here
You will not save yourself".

Bref si vous avez lu tout cela, il ne vous reste plus qu’à écouter et à vous procurer cette démo Proliferation of Disease de Drawn and Quartered.

Score 10/10






Enregistrer un commentaire

My Instagram

Designed by OddThemes | Distributed by Blogger Themes