20191006

Cortége - Capricorn (2019) [chronique]


  

Cortége  - Capricorn (2019)

post western / doom / drone
autoproduction



Cortége est un duo américain originaire du Texas qui, après des singles et Ep, sort son premier album nommé Capricorn. Au menu des atmosphères raréfiées qui reprennent en les modifiants des éléments de musique à la Ennio Morricone et du spaghetti-western. Le duo mélange habilement la vastité de l'espace et la vastité du desert pour proposer un album original, inspiré et lourd. 

voici la chronique vidéo :



Cortége vient de publier son premier album Capricorn le 27 septembre sur CD et vinyle. Les membres Mike Swarbick et Adrian Voorhies (ex-Canyon du Crâne, ex-Humut Tabal) créent une expérience d'écoute à la fois lourde, expérimentale et tout à fait cinématographique, qui se caractérise principalement par les tons captivants des « cloches tubulaires », ainsi que par plusieurs synthétiseurs.

Explorant la vaste dynamique entre les deux musiciens, Capricorn est une œuvre monstre et l’enregistrement le plus musicalement varié à ce jour. Tout en conservant le thème instrumental traditionnel, l’album explore l’histoire d’un explorateur de l’espace égaré et perdu et ses expériences dans un monde étranger. L’album présente aussi une bande dessinée entièrement illustrée pour aider les auditeurs et l'histoire, ainsi qu'un clip vidéo réalisé par la fondatrice du Lake Travis Film Festival et réalisatrice Kat Albert.

Maintenant avec leurs premières dates internationales réservées et une tournée sur la côte Est américaine programmée pour soutenir l’album Capricorn à la fin de l'automne, le groupe se prépare à étendre son auditoire.

La version vinyle LP de Capricorn comprend un beau vinyle blanc transparent et aussi, comme dit, une bande dessinée de Dan Marschner détaillant l’histoire et le concept de l’album via de superbes illustrations inspirées du pop-art  et de la science-fiction des décennies passées.

Cortége est l’invention de Mike Swarbrick, né à Chicago. Cortége est le mot français pour cortège funèbre. Mais il ne faut pas dire au groupe qu’il s’est trompé avec l’accent. Après avoir obtenu son diplôme en science mortuaire à la Southern Illinois University, Swarbrick a déménagé à Austin, au Texas, au milieu des années 2000, et a commencé à faire ses armes dans la scène punk locale, jouant de la basse dans divers groupes, notamment Bass Line Bums, Riverside Riot et The Schisms. Après avoir vu des artistes tels que Tweakbird, DFA79 et Lighting Bolt, Swarbrick a décidé de créer son propre projet de duo avec la philosophie de composer de la musique lourde sous sa forme la plus fondamentale - mélodie et rythme.

Mike a rencontré Thomas Collard (ex-Thunderkeif) à l'automne 2012 et a commencé à tracer la voie de ce qui allait devenir Cortége. À l'origine ancré dans le Doom, Cortége s'est étendu au royaume des drones et des paysages sonores électroniques. S'appuyant sur les premiers compositeurs électroniques, les icônes du rock progressif des années 70, la musique instrumentale, les éléments de partition de film et le twang de guitare imbibé de psychédéliques de Duane Eddy, célèbre découvreur de Lee Hazelwood, le duo commence à faire évoluer son son tout en étant constamment influencé par l'esthétique du vieil ouest et du rétro-futurisme.


Cortége a commencé à se produire régulièrement au Texas en 2016, et c’est toujours en 2016 que le premier effort du groupe a également été publié avec un EP de deux titres. Après une petite tournée dans le Midwest dans sa ville natale de Chicago pour promouvoir la sortie, le duo s'est rendu en studio pour enregistrer l'album éponyme de 2017, développant davantage leur style de drone hypnotique avec une injection de tonalités graves et des rythmes plus lents.

Peu de temps après, Collard s'est séparé du projet. Swarbrick a recruté le batteur, basé à Austin, Adrian Voorhies (ex-Humut Tabal, ex-Canyon of the Skull) à l'automne 2017. Quelques rares répétitions initiales ont précédé une tournée plus longue et plus ambitieuse, incluant des dates dans le sud-ouest du pays, les deux artistes ont collaboré à la création de nouvelles compositions et ont introduit ce qui allait devenir la marque de fabrique du groupe: les cloches tubulaires, acquises par Swarbrick tout droit sortie d’un programme de musique pour lycée de la région de Houston. À ce jour, ils se produisent régulièrement à la maison et sur la route. 

Avec une base de fans de plus en plus intriguée et lentement dédiée et une nouvelle tournée, le duo se concentre à promouvoir son nouvel album Capricorne. 












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire