Iron Maiden - No prayer for the dying : un artwork relooké

No Prayer for the dying - K7, cd, vinyl

No Prayer for the Dying est le huitième album studio d'Iron Maiden sorti le 1er octobre 1990. La pochette a été réalisé par Derek Riggs et montre Eddie en train d’étrangler un fossoyeur. Ou peut être qu'il s'agit d'un voleur de tombes car l'homme a une lanterne et il se balade la nuit dans un cimetière. Cet album marque le depart du guitariste Adrian Smith (même s'il a coécrit le titre Hooks in you) et l'arrivé du guitariste Janick Gers. No Prayer for the Dying a été accueilli d'une façon plus mitigé par les fans suite au chef d’œuvre Seventh Son of a Seventh Son à cause d'un manque d'éléments progressifs et d'une production pas vraiment à la hauteur. Il faut souligner quand même que si Seventh Son of a Seventh Son s'est dressé numéro 1 des charts au Royaume Unis, No Prayer for the Dying est arrivé au numéro 2.
Ce qu'il m'intéresse ici est la pochette de Derek Riggs. c'est bizarre que l'on ne trouve pas sa signature comme d'habitude et que sur la plaque de la bière il n'y ait aucune inscription. Pourtant il y avait bien la place pour écrire quelque chose. De plus c'est la première fois qu'Eddie s'en prend à quelqu'un d’anonyme puisque sur une première pochette de Maiden Japan (censurée ensuite) Eddie coupe la tête du chanteur Paul Di'Anno.

En 1998 le catalogue d'Iron Maiden a été réédité et la pochette de No Prayer for the Dying a changé pas mal: il n'y a plus d'homme en couverture mais Eddie semblerait s'en prendre à celui qui regarde la pochette. il y a un changement de perspective aussi. Si la première pochette le point de vue de l'observateur était haut, car il regardait dans la tombe un Eddie en train d'agripper le fossoyeur, cette fois on dirait que Eddie sort d'une porte ou de quelque chose d'autre, le point de vue de l'observateur est frontal. Les yeux ont changé aussi: avant Eddie avait des yeux avec la foudre, maintenant ils sont rouge de feu. Par contre il y a un texte sur la tombe qui est coupé. a l'intérieur on peut trouver le texte complet et agrémenté de la signature de Derek Riggs. Pas sa signature habituelle, son symbole mais "Riggs" écrit en lettres.



Artwork 1990 : sur la pierre tombale il n'y a rien


Le changement de pochette est un changement sémantique : le fossoyer nous donne un autre point de vu de la pochette : Eddie n’est plus fâché contre le fossoyeur qui va mourir « dying » et donc no prayer for the dying lui est adressé mais Eddie menace celui qui observe la pochette. Si on se prend au jeu, alors l’observateur de la pochette devient le « dying » celui qui va mourir sous les griffes de la mascotte de Maiden.

Artwork de la réédition 1998 : sur la pierre tombale il y a quelque chose mais on ne peut pas tout lire

Livret de 1998 on peut lire le texte et on voit la signature de Derek Riggs

Voici le texte :  
After the daylight / the night of pain / that is not dead / which can rise again (Riggs 1998)

En tout cas je possède les deux pochettes et je préfère la première version. 

De plus la version en K7 comporte des erreurs entre la photo et les noms des musiciens.

K7 de 1990 avec l'erreur du texte et des musiciens

No comments:

Post a Comment